Acheter neuf ou ancien a Brest

Brest, l’immobilier à portée de main .

Si le marché de l’immobilier a connu une phase idéale pour les acquéreurs, depuis un certain temps, les prix de l’immobilier s’envolent à nouveau due à une hausse dans les grands métropoles Françaises. Pourtant certaines villes restent encore très abordables, comme par exemple Brest ou il est encore facile de se loger et d’acheter sans se ruiner. Focus sur la deuxième ville de Bretagne ou il fait bon vivre.

Des prix stables et accessibles.

La Bretagne est le coin de France le plus visité par les touristes étrangers. On y aime des paysages naturels, la vue sur l’Océan, ses falaises escarpées et sa douceur de vivre. Avec un prix de l’immobilier relativement bas, Brest connait une ascension fulgurante au niveau du nombre de ventes. Ce sont les quartiers de la Fac et Bellevue qui restent très abordables avec un mètre carré inférieur à 1000 euros. Idéal pour les étudiants ou pour les premiers emplois qui souhaitent acquérir un premier bien.

Mais ce qui fait fureur, c’est le charme de l’ancien, notamment au centre ville de Brest, bon nombres de maisons se sont vendues comme des petits pains, grâce à un prix de l’immobilier bas et des taux de prêt à la baisse. Autour de la rade, les ventes ont grimpé de plus de 35%. Souvent des jeunes couples achètent ses biens anciens pour les retaper tout en conservant le cachet de base.

Les logements Brestois en vogue.

Qualifié de bon marché, Brest devance ses voisines comme Nantes et Rennes pour accéder à la propriété. Les prix sont attractifs, la ville a connu une jolie mutation surtout pour les vieux quartiers du centre comme le plateau des Capucins et le centre historique. Très étudiante, cette ville est dynamique et s’est offert un coup de jeune. Beaucoup n’hésite plus à venir travailler sur Brest et à s’y installer sur du long terme. Avec 140.000 habitants, Brest s’érige en une ville moderne, plus contemporaine, le logement n’est pas un frein. Ici on trouve du neuf et de l’ancien, le reste n’est qu’une affaire de gout et de portefeuille.

Neuf ou ancien, peu importe.

Les prix oscillent entre 3000 euros au mètre carré pour un logement neuf et environ 1200 euros dans l’ancien. Que ce soit du neuf ou de l’ancien, les prix restent relativement abordable. L’accession à la propriété sur Brest est tout à fait réalisable avec un salaire moyen, les prix sont raisonnables.

Les quartiers les plus en vogue sont le centre historique, non loin de la rue de Siam, avec un mètre carré oscillant de 1300 à 1400 euros. Une aubaine pour les acquéreurs qui achètent à bas prix pour faire de la location plus tard, un rendement optimal et avantageux financièrement.

Les nouveaux projets immobiliers.

Pour ceux intéressés par les logements neufs et les résidences, les quartiers de la Cavale Blanche, de Saint Pierre, Bergot, et Keredern sont les plus prisés par les jeunes acheteurs. Sur Brest, le secteur de l’immobilier ne connait pas la crise, avec un regain au niveau de l’urbanisme et une dynamique économique, le temps est à l’investissement immobilier sans plus tarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *